• Nouvelle recette pour nouveau design –donnez-moi vos impression d’ailleurs !- (« eh ben dis donc, si elle nous publie une recette à chaque changement de design, on a pas fini d’attendre ! »… hum.) !
    Recette réalisée depuis belle lurette une fois de plus, et tirée du magnifique ouvrage anglophone, de Nigella Lawson. 

    Semoule estivale aux tomates cerises

    - 200 g de semoule
    - 7 g de sel
    - 1 càc de paprika
    - 1 petit cm de gingembre frais
    - 250 mL d’eau bouillie
    - ½ oignon rouge
    - jus et zeste d’un citron
    - huile à l’ail (ou huile d’olive + ail haché, si vous n’en avez pas)
    - 300 g de tomates cerises
    - coriandre fraîche

    Mixer l’eau bouillie, le gingembre, le sel et le paprika.
    Remplisser un bol de semoule et y verser l’eau.
    Laisser gonfler la semoule.
    Disposer dans un autre bol l’oignon fraîchement coupé, l’huile (à votre convenance), la coriandre ciselée, le jus de citron, les tomates cerises coupées en deux. Réservez au réfrigérateur.
    Une fois la semoule prête, l’égrainer et l’ajouter au mélange précédent.
    Poivrer.

    NB : Nigella sert cette semoule avec un saumon grillé citronné. 

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •           Pour la cérémonie de clôture de mon année, j’ai décidé de faire des cupcakes roses (petite dédicace à ma référente, Alexandra et à mes coupines Audrey et Héloïse avec qui j'ai réalisé ces petites douceurs… :D) aux fruits rouges et chocolat blanc. 
    Eeet, ma foi, je crois qu’ils ont plu, étant donné qu’ils ont tous été engloutis… 

    [Photo prise à la va-vite, d'où l'effet et le cadre polaroïd...]

     

    Cupcakes aux fruits et chocolat blanc (glaçage au mascarpone)

     

    Cupcake : 

    - 450 g de farine
    - 260 g de sucre
    - une gousse de vanille
    - 200 g de beurre pommade
    - 3 œufs
    - 1,5 càc de levure chimique
    - 15 cl de lait
    - sel
    - fruits rouges à votre convenance
    - 160 g de chocolat blanc

    Mélanger les ingrédients secs (farine, sucre, vanille, levure, sel).
    Ajouter le beurre pommade.
    Incorporer ensuite l’œuf et le lait.
    Fouetter jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
    Verser la pâte dans des moules/caissettes à muffins, et enfourner 20 minutes à 180°C.
    Les laisser refroidir sur une grille.


    Glaçage :

    - 500 g de mascarpone
    - 5 cl de crème liquide
    - 10 càs de sucre glace
    - colorant rose ou rouge

    Détendre le mascarpone au fouet.
    Ajouter la crème et le sucre glace.
    Colorer jusqu’à la couleur souhaitée.


    Montage :

    Remplir une poche à douille munie d’un embout cannelé F6 (18 mm de diamètre), de glaçage au mascarpone.
    Surmonter les cupcakes d’une rosace de glaçage.

    NB : Vous pouvez les réserver au réfrigérateur, en les sortant tout de même quelques minutes (1/2h – ¾ d’h) avant de les déguster.


    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Sorbet fraise-basilic

     

    Il fait chaud, il fait beau, le soleil briille sur la France ! Ah euh, non, mince, je me suis trompée d’année… Hum.
    A défaut de ce beau temps, je vous propose tout de même un sorbet à un petit fruit de saison, qui sort tout juste sur les étals du marché… j’ai nommé la fraise !
    (J’avais réalisé cette douceur glacée alors que j’étais encore sur l’île.)
    La recette est une mélange de différentes recettes provenant de différents ouvrages.

    - 600 g de coulis de fraises
    - 80 g de sucre
    - 200 mL d’eau
    - jus d’un citron
    - dizaine de feuilles basilic


    Faire bouillir l’eau et le sucre dans une casserole, avec les feuilles de basilic ciselées.
    Laisser refroidir le sirop pour laisser le basilic infuser.
    Mélanger le sirop au coulis de fraise, et au jus de citron.
    Stocker le mélange au frais quelques heures.
    Mixer le tout quelques minutes.
    Mettre à glacer dans la sorbetière durant 30 - 40 min.
    Stocker au congélateur.

    Sorbet fraise-basilic

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire

  • Lorsque j’étais encore à la Réunion, et avant que le superbe ouvrage culinaire de Guillemette ne soit emballé dans un carton, j’ai pu me régaler avec son moelleux à la pistache et sa ganache chocolat.

    Petit problème unsolved : lorsque j’ai réalisé la ganache-glaçage, le beurre, la crème et le chocolat se sont, en quelque sorte, déphasés, ce qui explique cette texture ‘hétérogène’…


    Moelleux à la pistache :

    - 75 g de beurre demi-sel
    - 3 œufs
    - 50 g de poudre d’amandes
    - 125 g de sucre en poudre
    - 20 g de farine

     Fouettez les œufs, avec les pistaches, les amandes et le sucre.
    Incorporez le beurre préalablement fondu et la farine.
    Répartissez la pâte dans des moules à mini-tartelette (ou à muffins).
    Enfournez à 180°C, pendant 15 min environ. 
    Laissez refroidir avant de démouler.


     
    Ganache au chocolat : 

    - 50 g de beurre mou
    - 120 g de chocolat noir
    - 120 g de crème liquide

     Commencez par porter à ébullition la crème liquide. 
    Versez-la sur le chocolat haché. 
    Terminez par ajouter le beurre coupé en morceaux, et mélangez.

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Entremet pour une nouvelle année : poire, praliné, noisette/amande

     

    Pour changer un peu des macarons, et des mignardises en tout genre, j'ai décidé, pour le nouvel an, de vous concocter un entremet plutôt gourmand. C'ets la saison de la poire ? Parfait ! 
    Parce que, oui, mesdames et messieurs, il vaut toujours mieux d'utiliser les produits de saison, pour une meilleure qualité de votre met. :)

     


     

    On commence par réaliser une dacquoise à la noisette et à l’amande :

    - 6 blancs (180g pour être plus précis)
    - 60 g de sucre semoule
    - 80 g de poudre de noisettes
    - 80 g de poudre d’amandes
    - 160 g de sucre glace


    Commencez par monter les blancs en neige fermes avec le sucre semoule.
    Parallèlement, mêlez le sucre glace aux deux poudres.
    Ajoutez ce mélange aux blancs, en veillant à ne pas les faire retomber.
    Munissez vous d’un emporte pièce rectangle, chemisé de papier sulfurisé, de feuilles guitares, ou encore tout simplement beurré et fariné.
    Versez la pâte dans cette emporte pièce, posé sur une plaque à pâtisserie, et enfournez à 170° environ 30 minutes (jusqu’à ce que le biscuit soit doré…)



    On s’attelle ensuite à la préparation tant attendue des plus gourmands… j’ai nommé… LE PRALINÉ FEUILLETÉ ! :

    - 75 g de chocolat au lait de préférence
    - 200 g de pralinoise
    - 25 g de pâte pralinée
    - 25 g de beurre
    - 90 g de gavottes (la recette dit 110 g mais il me semble que j’en ai mis moins…)

    Faites fondre le chocolat, la pralinoise, la pâte et le beurre.
    Ajoutez les gavottes émiettées.
    Tapissez la dacquoise de ce praliné feuilleté, et faites prendre au frais pendant une heure minimum.



    Enfin… on passe à la bavaroise à la poire :

    - 35 cl de crème liquide non-allégée
    - 300 g de purée de poire (passez vos poires au mixer, tout simplement… sans les pépins tout de même !!)
    - 100 g de sucre glace
    - 4 feuilles de gélatine
    - une groooosse poire

    Commencez par tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide, pour les ramollir.
    Faites chauffer 100 g de purée de poires, et ajoutez les feuilles de gélatine.
    Versez les 200 g de purée restante.
    Montez une chantilly dans un bol très froid avec le sucre glace.
    Mélangez les deux préparations délicatement.
    Épluchez et découpez la poire en brunoise, et ajoutez-la à la bavaroise.


    Coulez ce mélange au dessus du praliné feuilleté, et faites prendre le tout une nuit.

     

     

    NB : pour le démoulage, si vous avez beurré et fariné le moule… je vous conseille de démouler l’entremet avec une lame chaude (que vous trempez dans un bol d’eau très chaude)


    J’ai pioché des morceaux de recettes un peu partout pour n’en faire qu’une… dans le livre de Pierre Hermé, certains blogs… 

    Partager via Gmail

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires